Sortie à la journée avec les Hamels

Cela fait longtemps que l'on a pas vu nos copains ornais. Comme ils n'ont plus de bateau, autant faire d'une pierre deux coups, et les inviter sur notre bateau.

La réponse n'est pas longue à venir : "Oh oui, oh oui, oh oui", nous prenons ca pour une réponse positive.

Nous ne pouvons pas monter à bord avant 14H30. Nous mnageons à la maison avant la navigation, puis prenons la route du Cabourg.

Jacques nous eménne à bord avec la navette.

Aprés la phase découverte du bateau, les reflexes reviennent vite chez les Hamel et chacun s'affaire à préparer le bateau. Guillaume a eut la bonne idée de prendre sa caméra étanche pour faire quelques images. 
La remontée du chenal est assez longue pour préparer le bateau complétement. C'est Fanny qui s'attelle à l'envoi de la grand voile à la sortie du chenal.
Ca change de celle du First 211, c'est plus long et plus dure !!!

Un vent léger de 7-8nds nous pousse vers Le Havre. Nous mettons la ligne de traine à l'eau, mais nous allons un peu trop vite. Au large un gros nuage gris annoniçateur de grain s'approche de nous. Vers l'ouest le nuage semble long mais peu intense, à l'est, il semble plus court mai plus intense. Comme le vent est assez faible, nous avons de la marge en terme de vent, et avec un peu de chance nous irrons assez vite pour être assez loin avant que le grain ne passe. Je prends la décision de continuer vers l'est et préviens Amélie que l'on devrait se prendre du vent. Fanny et Guillaume ne sont pas dupes.

Nous nous prenons le grain comme prévu. Le vent passe rapidement à 20nds, la ligne de traine est rangée, Fanny reste dehors avec moi pour finir son rangement. Comme des idiots, nous avons tous nos tenus de mer, mais ne les avons pas enfilées. La pluie qui s'abat sur nous nous humidifie rapidement et complétement. Nous sommes trempés et détrempés.
Nous enroulons partiellement le foc. Je suis à la barre. Le bateau se comporte parfaitement. Nous profitons d'une mer plate avec un vent fort. Nous remontons un monocoque qui gite énormement. Il se lance dans une prise de ris et un roulement de foc. Avant même qu'il est finit sa réduction de voilure, le vent baisse et nous déroulons le foc. Nous marchons à 9-10nds au bon plein.

Les enfants qui sont restés à l'intérieur, à l'abris de la pluie sont un peu barbouillés, nous faisons demi tour.

Guillaume prend la barre, tout le monde prend le gouter avec les pains au lait cuisinés par Amélie ce matin à la maison. Comme les enfants vont mieux, nous prolongeons un peu notre tour en mer.

En fin de parcours, pétage de plomb collectif avec la chanson de la Reine des neiges. On doit la chanter à tue tête debout sur la bome. Ne me demandez pas pourquoi, mais on la fait !!!

Trois heures après avoir quitté notre mouillage, nous le retrouvons, la pluie revient en même temps. Nous prenons une boisson chaude dans le carré. Ca réchauffe l'équipage et le bateau. Dés que la pluie cesse, nous rangeons le bateau puis rentrons à la maison.

Tout le monde est mouillé mais heureux de cette courte navigation.

Le lendemain, je retourne au bateau pour l'aérer et le faire sécher. Du coup, j'ai dut refaire de la voile, mais solo cette fois ci.Dieu que la vie est dure.

Le site est en cours de migration.

Au lieu d'avoir plusieurs sites internet à propos des bateaux que j'ai eu la chance de posséder ou coposséder, je mets tout sur le même site.

Rendez vous maintenant sur Fox Multi

Renard