Recherche, visite et achat

Cela fait bientôt un an que nous faisons une veille attentive aux catamarans d'occasion qui sont mis en vente en Europe. Nous n'avons rien trouvé qui nous faisait vibrer tous les deux et qui rentre dans notre budget. Notre trimaran est vendu et doit partir dans 4 jours, le moral n'est pas au mieux car nous nous demandons si nous allons trouver un bateau qui nous correspond! Plusieurs alternatives se présentent à nous :

  • Acheter un bateau qui nous plaît moyen
  • Ne pas avoir de bateau pour l'été prochain car toujours en recherche (location possible)
  • Trouver par miracle le bateau de nos rêves à vil prix

C'est dans cet état d'esprit que nous recevons un mail d'une vieille connaissance qui nous propose un catamaran de 10 mètres plan Lerouge presque dans nos prix. Nous cherchons quelques informations, mais impossible de trouver quoi que soit. Les quelques photos et éléments reçus nous plaisent beaucoup, mais rien de vaut une visite du bateau pour mieux se rendre compte des volumes, et de l'état du bateau. Le rendez-vous est pris rapidement pour une visite avec le vendeur le 13 décembre 2014, soit 14 jours plus tard.

Nous partons en vadrouille à trois pour la visite, Jean-Pierre (dit le Moustachu) et nous. La route pour aller à Vannes dure trois heures mais semble courte tant notre discussion qui tourne autour du bateau est dense. Avant de passer voir le bateau, nous avons pris rendez vous avec Stéphane qui finit un Rackam 32 (frère presque jumeau de Samba Lele). Stéphane nous fait visiter son bateau, le travail réalisé à bord est splendide, c'est également l'occasion de rencontrer sa femme Geneviève. Tout deux sont adorables, mais nous devons les quitter pour la visite de ce catamaran, mais nous promettons de vite nous revoir.

En arrivant sur le parking, nous voyons ce catamaran posé sur ces ailerons qui en impose, il fait plus gros qu'il n'est. Si l'état n'est pas au top, ses lignes sont magnifiques, le charme commence à opérer sur les trois protagonistes. Nous commençons la visite du bateau avec le propriétaire par le tour des œuvres vives. Les œuvres vives devront recevoir à court ou moyen terme un traitement epoxy pour embellir et protéger le bateau des assauts de l'humidité.

Le reste des œuvres vives est en bon état, pas de trace de choc, aussi bien sur la coque que sur les ailerons ou les safrans.

Les œuvres mortes sont propres, mais la peinture mériterait d'être refaite si l'on veut donner à ce bateau l'éclat qu'il mérite.

La montée à bord du bateau se fait par un escabeau car il n'y a pas d'échelle de bain et la jupe est vraiment haute par rapport au sol.

Arrivés à bord, le cockpit est énorme, il y a vraiment beaucoup de place à bord, Si la peinture ne présente pas merveilleusement bien, elle protège le bateau et l'antidérapant semble efficace, sa réfection peut attendre quelques mois

Les supports de charnières de portes sont à changer, ainsi que les gouttières au dessus des portes et les parties basses des portes.

L'accastillage est tout harken (le top pour les novices), et semble bien dimensionné. Les bouts n'ont pas vu l'eau douce depuis des années et n'ont pas dû être souvent lavés, ils sont verts, sales et manquent de souplesse. Les coffres de pont sont dans un état similaire aux bouts : sales. Eau de javel et huile de coude seront nécessaires pour redonner blancheur et brillance à ces coffres.

La pièce maîtresse de ce pont est un magnifique mât aile carbone sur lequel viennent se mettre en place des voiles spectra. Comme pour le reste, les voiles sont à laver, mais la forme est belle.

L'intérieur nous révèle un carré spacieux. On doit pouvoir manger à 10 autour de la table.

La table à carte est prévue pour recevoir un peu de matériel électrique, mais même à l'école je n'aurais pas osé réaliser un câblage aussi ... euh ... comment dire, bâclé (pour être poli).

Il y a actuellement un récepteur AIS, un récepteur Navtex, un transpondeur Activ Echo. Pas de GPS, pas de VHF. Le moustachu prend cette partie em main, il l'inspecte dans ses moindres détails, c'est sa spécialité.

Une des originalités du bateau est de disposer d'une table à carte et d'une cuisine où l'on travail assis, ainsi plus besoin d'être debout dans le carré et d'avoir une hauteur sous barrots importante. Pour faciliter la circulation et la vie à bord deux portes ont été prévues en face de ces lieux de vie.

La coque bâbord reçoit à l'arrière une couchette double avec des rangements en dessous et en l'arrière de la couchette. De l'autre côté de la descente, il y a une salle d'eau avec le strict minimum : un évier et des WC. Il sera facile d'ajouter une douche par la suite avec un peu de déco pour rendre ce lieu un peu plus convivial.

En avant de cette pièce, il y a du rangement pour les voiles légères ou autre.

L'autre coque est assez similaire avec une étagère à la place du meuble de salle de bain. La pièce avec l'étagère pourrait être transformée en bureau pour les filles, et le rangement à l'avant en couchette supplémentaire.

Bref, si le bateau possède un volume énorme, il n'est que peu aménagé. A nous de trouver l'aménagement qui nous convient, sans alourdir le bateau bien évidement.

La visite confirme nos impressions, le bateau est super, mais il y a du boulot un peu partout. Pas grand chose, mais tout combiné c'est énorme. Peut importe, le bateau nous plaît beaucoup, il vaut le coup. Nous nous sentons d'attaque pour cette nouvelle aventure.

Nous allons chez le propriétaire voir le moteur et signer les papiers.

 

Amélie & Alexandre

Le site est en cours de migration.

Au lieu d'avoir plusieurs sites internet à propos des bateaux que j'ai eu la chance de posséder ou coposséder, je mets tout sur le même site.

Rendez vous maintenant sur Fox Multi

Renard